A propos de la lumière et de la couleur.

Les objets de la vie quotidienne ainsi que les œuvres d’art sont rendus visibles par la lumière qu’ils reflètent.

Un objet qui absorberait toute la lumière sans en renvoyer aurait l’aspect d’un trou noir dans le paysage, tel le chat noir de ma voisine sur la pelouse du jardin.
Un objet dont toute la surface renverrait toute la lumière qu’il reçoit serait uniformément blanc éclatant, tel un miroir dans les mains d’un enfant jouant à m’éblouir.

Si chaque partie de la surface d’une sculpture est orientée de façon variée par rapport à la source de lumière, son modelé se révèle par des parties renvoyant ou reflétant plus de lumière que d’autres.

A contrario, une surface plate ne révélera que son contour et sa couleur.

Jouer avec cela pour produire des émotions ou du sens s’appelle modeler, sculpter, peindre... Une infinité de matériaux et de techniques se prêtent à ce jeu qui peut devenir un moyen d'exprimer ce qui est ressenti ou pensé.

 

La lumière est composée d’ondes électromagnétiques de fréquence variée.

Telle fréquence est appelée rouge, telle autre jaune ou bleue... Lorsqu’une surface absorbe toutes les fréquences d’onde lumineuse et ne renvoie que celle que nous appelons le violet, nous disons de cette surface qu’elle est violette.

Ainsi nous disons d’une pomme qu’elle est rouge, lorsqu’elle absorbe tous les rayons du soleil sauf ceux que nous appelons rouge, qu’elle reflète.

En mélangeant des matériaux sortant de tubes ou de flacons, nous pouvons produire un ton précis composé d’une ou deux couleurs primaires comme ici:

Il est possible aussi de composer un ton en mélangeant trois couleurs primaires et cela en jouant à l’infini sur les proportions comme dans les deux dernières images de cette page.

Il est possible de jouer avec la valeur, d’un ton en l’éclaircissant ou en l’assombrissant:

Il est possible de changer son intensité  en mélangeant comme ici à un rouge, plus ou moins des deux autres couleurs primaires; le bleu et le jaune ou en mélangeant à un jaune plus ou moins des deux autres couleurs primaires; le rouge et le bleu... 

En mélangeant les trois couleurs primaires sortant de tubes ou de flacons, il est possible d’obtenir une surface presque noire, qui ne reflète presque aucune lumière, aucune couleur. En revanche, une surface blanche sortant du tube de blanc reflète toute la lumière qu’elle reçoit, c'est-à-dire toutes les couleurs.

Nous pouvons constater que certains tons composés d’une, deux ou trois couleurs primaires, de valeurs et d’intensités variées nous semblent plutôt froids comme ceci:

Ou plutôt chaud comme cela:

 

Pour celles et ceux qui voudraient approfondir leurs connaissances en matière de couleur, je propose cette page très simple et claire:
http://www.lescouleursdesophie.com/vocabulaire.htm

Je propose surtout de venir à l’atelier de Sorrus pour éprouver et exprimer les émottions que procure le jeu avec la lumière et avec la couleur.

Suite >>